GreenestWOOD Store

GreenestWOOD Store

Fashiontech'n'Green

La Sylvothérapie ou comment se reconnecter à la nature

Publier le 21/07/2019 à 16:43

La sylvothérapie est une pratique ancestrale, qui fait partie de la naturopathie, qui est là pour prévenir et rééquilibrer l’organisme au niveau mental, au niveau émotionnel et au niveau physique.

 

EN QUOI ÇA CONSISTE?

Marcher dans les bois, faire une pause dans un parc, s'asseoir à l'ombre d'un arbre... c’est l’une des meilleures ordonnances naturelles pour lutter contre le stress et booster son énergie !

Le tree hugging, autrement dit, l’art de faire un câlin à un arbre, se développe en France. Ces activités nous reconnectent à la nature et réduisent notre stress. Au Japon, le bain de forêt est même une pratique médicale qui existe sous le nom de Shinrin-Yoku. Et si chaque arbre nous prodiguait ses propres bienfaits ?

 

EN VOICI QUELQUES EXEMPLES:

-Faire un "bain de forêt"

Il peut se résumer à une promenade dans les bois qui permet de s’oxygéner et de prendre de la distance avec l’effervescence urbaine.

Si cette marche s’effectue en prêtant attention à ses sensations, le bain de forêt devient une séance de méditation et de relaxation, voire une promenade de santé. 

 

- Mobiliser ses sens

le plaisir des sens en prenant conscience, les yeux fermés: de sa posture, du contact de ses pieds avec le sol, du son de la nature et de celui de notre corps, de la température du lieu, des changements de lumière à travers vos paupières, des odeurs qui nous envahissent à chaque respiration, puis en ouvrant les yeux afin de contempler les couleurs qui se présentent à nous et en observant notre corps réagir face à nos sens en état d'éveil. 

 

- "Pousser" un arbre

 La respiration d’une personne anxieuse est souvent trop superficielle, le thorax est bloqué, les inspirations trop rapides. Il faut se positionner face au tronc de l’arbre et tendre les bras pour y apposer ses paumes.  À l’expiration, poussez doucement l’arbre, les bras toujours tendus. 

- Enlacer un arbre

C’est la pratique la plus en vogue chez les amateurs de sylvothérapie.

Fermez les yeux et enlacez le tronc en vous laissant imprégner de cette présence silencieuse . Attention cependant aux spores de champignons qui peuvent se nicher dans les parties ombreuses et humides et qui sont parfois allergènes.

 

Des bénéfices pour la santé pris très au sérieux:

Au Japon, cette thérapie est prise très au sérieux. Appelée "shinrin-yoku",  "douche de forêt", elle intéresse le gouvernement depuis les années 1980. Aujourd'hui, le pays compte 62 sites de soins en forêt.

Selon plusieurs études, la sylvothérapie a de réelles vertus : renforcement du système immunitaire, réduction du stress, de la pression artérielle et du risque de dépression. 

 

 

 

Lire la suite

ON A TESTÉ POUR VOUS LE PLOGGING

Les déchets vont à la mer. Les poissons boulottent le plastique, on mange les poissons donc on ingère du plastique. Ce constat effrayant m’a donné envie d’essayer le plogging. 

Le plogging (contraction des termes «plocka upp» signifie «ramasser» en suédois et «jogging»), est en plein essor. A mi-chemin entre la course d’orientation et le running, sa pratique se répand petit à petit en Europe et en France. Il permet d’allier sport, convivialité tout en faisant un geste pour l’environnement et en restant motivé.

L’activité venue de Scandinavie a été lancée en France par Nicolas Lemonnier, ostéopathe nantais via le groupe facebook Run Eco TeamSon credo : une course/un déchet. Le concept est simple : il suffit de courir tout en ramassant le plus de déchets que vous croisez sur votre chemin.  Je cours, je ramasse, je fais du sport et je sauve la planète.

 Non seulement les endorphines que notre corps produit pendant l’effort nous font du bien, mais en plus, en pratiquant le plogging, on se sent utile. 

 L’avantage du plogging est de pouvoir profiter des bénéfices d'une activité sportive en rajoutant la dimension environnementale. 

Je rejoins un groupe près de 60 personnes en Suisse Romande, munies de gants et de sacs plastiques, nous prenons un rythme régulier et soutenu. De temps à autre, l’un d’entre nous se démarque, ramasse une canette et vient se remettre dans le groupe. Régulièrement, notre meneur d’allure nous lance un nouveau top départ : c’est le signal que nous nous arrêtons ici le temps de quelques secondes. Le but est d’évacuer la zone concernée de tous les déchets qui s’y trouvent, en un minimum de temps. C’est un sport d’équipe, car nous œuvrons pour la même cause et agissons ensemble sur le même secteur avec une efficacité maximale. Le fait d’être nombreux donne de l’assurance à ceux qui n’oseraient pas forcément lutter contre le littering. Car au-delà de la pratique éco-responsable sportive, le plogging constitue une nouvelle véritable école de vie: «Effectivement, des parents nous ont indiqué qu’ils prenaient part à cette activité en famille parce qu’elle avait l’avantage d’être ludique, saine, intelligente et physique. Le plogging reste à découvrir, absolument !

Lire la suite

Publier le 17/07/2019 à 15:13

CONNAISSEZ-VOUS L'HISTOIRE DE L'ÉTOILE DE MER?

L’histoire originale fait partie d’un essai écrit depuis 1969 par l'écrivain américain Loren Eiseley, il est anthropologue, éducateur et philosophe.

Je partage avec vous aujourd’hui une de ses nombreuses adaptations, mais le message essentiel reste le même.

 Nous avons tous l’opportunité de créer un changement positif dans le monde.

 

Alors qu’il marchait à l’aube sur une plage, un homme vit un jeune garçon qui ramassait des étoiles de mer et les jetait à l’eau. Il lui demanda pourquoi il agissait ainsi. Le jeune homme lui répondit :

“Les étoiles de mer vont mourir si je les laisse là jusqu’au lever du soleil”

L’homme regarda la plage, à droite, puis à gauche. Il y avait des milliers d’étoiles de mer, partout, et le soleil allait se lever d’une minute à l’autre. Cela n’avait donc aucun sens d’essayer de les sauver. Il dit alors au jeune garçon :

“Mais le soleil va bientôt arriver ! La plage s’étend sur des kilomètres et il y a des milliers d’étoiles de mer ! Quelle différence cela va-t-il faire d’en sauver une ?”

Le jeune homme regarda l’étoile qu’il tenait dans sa main, la lança dans l’écume et répondit :

“Cela fera une différence pour celle-ci…”                                                                                                                                            "

 

L'histoire nous enseigne que nous ne pouvons pas changer le monde entier, mais nous avons la capacité de changer une petite partie de ce monde.

Nous avons la chance de faire la différence dans la vie des autres. Car les petits changements d'aujourd'hui feront des grands changements pour demain.

Lire la suite

Publier le 03/07/2019 à 16:58